Les moyens pour favoriser la participation des citoyens aux élections

Première solution : supprimer les bugs du site du service public !

Rien de plus frustrant et surtout démotivant de tomber sur une page « erreur technique inattendue » en essayant de se connecter sur le site de service en ligne électorale. Devant son caractère endémique les bénévoles de Tous Inscrits sont devenus experts en suppression des cookies, rafraichissement de pages et retour arrière. Mais le citoyen lambda, qui n’a pas ce retour d’expérience, lui peut se décourager. Alors s’il vous plait mesdames messieurs de l’administration et du gouvernement veuillez mettre les moyens pour fiabiliser ce service en ligne essentiel pour la démocratie

Deuxième solution : le changement automatique du bureau de vote en cas de déménagement

Imaginons que tu déménages et que tu le signales à une administration (CAF, Sécurité sociale, Impôt) ou que tu demandes un suivi de courrier à la Poste. Et là on t’écrit pour te proposer de changer automatiquement ton bureau de vote pour l’installer au plus près de chez toi. Tu pourrais accepter parce que franchement c’est vachement pratique ou refuser parce que t’adores ton ancien bureau de vote car c’est une bonne excuse pour venir dej chez maman un dimanche et de ramener ton linge.   Dans les deux cas franchement ce n’est pas de la balle ? Nous on trouve que si. Et les solutions techniques existent, il ne manque que la volonté politique !

 

Troisième solution : La procuration 100% en ligne

Franchement quelle est cette idée de pouvoir faire en ligne une demande de procuration mais d’avoir l’obligation de se rendre dans un commissariat, une gendarmerie ou un tribunal d’instance pour pouvoir la valider ? Pourquoi peut-on a contrario tout faire en ligne pour l’inscription sur les listes électorales ? Pourquoi une Mairie peut vérifier une identité en ligne et pas un commissariat ? Arrêtons cette absurdité et allons au bout du processus en facilitant au maximum la possibilité d’utiliser la procuration pour faciliter le vote.

Quatrième solution : le vote à distance

Ce serait belle avancée de pouvoir voter de manière sécurisée à distance que cela soit par courrier ou par internet. Les Français de l’étranger ont d’ores et déjà cette possibilité lors des élections législatives (courrier et internet). En Allemagne 20% des votes se font par voie postale, idem en Espagne. En Estonie 43% des votes aux élections législatives de 2019 se sont fait par internet. On comprend les difficultés majeures de sécurisation et de fiabilité des votes (cyber attaque etc…). Mais rien ne semble insurmontable avec une mise en place d’une véritable identité numérique et d’une architecture de serveurs spécifiques et décentralisés. Mais attention ces possibilités de vote à distance doivent être toujours complémentaire du vote physique pour ne pas que la fracture numérique soit un obstacle à l’exercice démocratique pour tous les citoyens.  Pour en savoir plus su le vote à distance vous pouvez consulter ce rapport d’information du Sénat français.

Minangkabau, société matriarcale

Les sociétés matriarcales à travers le monde

C’EST OU ? C’EST QUOI ?

Les sociétés matriarcales, ça ne ne veut pas dire que c’est la femme qui gouverne et l’homme qui n’a aucun droit. Ce n’est pas l’inverse du patriarcat, ce serait d’ailleurs une vision faussée par l’idéologie dominante de considérer qu’une société est matriarcale si elle s’oppose au patriarcat. Elle est juste différente. Ce sont avant tout des sociétés fondées sur le principe d’égalité profonde et totale et de partage entre les sexes.

D’après le livre Les sociétés matriarcales de Heide Goettner-Abendroth, une société matriarcale c’est :

– les mères au centre de la société, pas au sommet mais au centre.

– le pouvoir de distribution détenu par les mères (ou les femmes).

On retrouve également la transmission du nom de famille par la mère, ainsi que l’héritage légué aux filles et non aux garçons. La gestion des finances et de la politique est également généralement gérée par les femmes. Les valeurs qu’on retrouve sont des valeurs dites maternelles : de sollicitude, de réciprocité, d’entraide et de maintien de la paix. 

Et vous savez quoi ? Ce genre de sociétés existe encore !

À TRAVERS LE MONDE

Un grand nombre de ces sociétés existent. Même si certaines ont disparu, ce n’est pas un paradis perdu (comme dirait Friedrich Engels, un marxiste qui prônait les vertus de ces sociétés mais les pensait disparues) . Ces sociétés matrilinéaires sont installées depuis des centaines voire des milliers d’années. 

En Chine, dans la région du lac Lugu, il y a les Na où ce sont les oncles maternels qui jouent le rôle de père. 

Au Mexique, on peut y rencontrer les Juchitan de Zaragoza dont les hommes, dévoués à leur épouse, viennent s’installer après leur mariage chez la belle-maman. 

Au Ghana, la tribu des Akans est l’une des plus importantes communautés matriarcales d’Afrique. 

En Indonésie, les Minangkabau forment une société matriarcale musulmane. 

Et bien d’autres encore

Pour les curieux, fournissez-vous du livre la philosophe Heide Goettner-Abendroth, Les sociétés matriarcales. Recherches sur les cultures autochtones à travers le monde. L’auteure a voyagé dans le monde entier pour aller à la rencontre de ces sociétés et nous explique dans les moindres détails l’histoire de ces formes de gouvernance.

Contrairement aux sociétés patriarcales, l’oppression des femmes et des minorités n’est pas présente dans les sociétés matriarcales.

Sichuan, habitante de la communauté des Na en Chine

Sichuan, habitante de la communauté des Na en Chine Crédits : Anne-Julie Martin

CIAO L’OPPRESSION ET LA DOMINATION ET BONJOUR LA DÉMOCRATIE

Contrairement aux sociétés patriarcales, l’oppression des femmes et des minorités n’est pas présente dans les sociétés matriarcales. Généralement, lors de décisions politiques, tout le monde se réunit en Conseil et les décisions sont prises à la suite d’un consensus.

On réécrit toouut !!

Les sociétés matriarcales sont des sociétés fondées sur le principe d’égalité profonde et totale et de partage entre les sexes.

Mots-clés : 

#matriarcales #matrilinéarité #sociétés #féminisme #démocratie

#8mars #8mars2022 #journeedesfemmes

Cecilia Tarek Strano

Cecilia Tarek Strano

Vous avez aimé cet article ?

Partagez-le sur les réseaux sociaux

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp