Les moyens pour favoriser la participation des citoyens aux élections

Première solution : supprimer les bugs du site du service public !

Rien de plus frustrant et surtout démotivant de tomber sur une page « erreur technique inattendue » en essayant de se connecter sur le site de service en ligne électorale. Devant son caractère endémique les bénévoles de Tous Inscrits sont devenus experts en suppression des cookies, rafraichissement de pages et retour arrière. Mais le citoyen lambda, qui n’a pas ce retour d’expérience, lui peut se décourager. Alors s’il vous plait mesdames messieurs de l’administration et du gouvernement veuillez mettre les moyens pour fiabiliser ce service en ligne essentiel pour la démocratie

Deuxième solution : le changement automatique du bureau de vote en cas de déménagement

Imaginons que tu déménages et que tu le signales à une administration (CAF, Sécurité sociale, Impôt) ou que tu demandes un suivi de courrier à la Poste. Et là on t’écrit pour te proposer de changer automatiquement ton bureau de vote pour l’installer au plus près de chez toi. Tu pourrais accepter parce que franchement c’est vachement pratique ou refuser parce que t’adores ton ancien bureau de vote car c’est une bonne excuse pour venir dej chez maman un dimanche et de ramener ton linge.   Dans les deux cas franchement ce n’est pas de la balle ? Nous on trouve que si. Et les solutions techniques existent, il ne manque que la volonté politique !

 

Troisième solution : La procuration 100% en ligne

Franchement quelle est cette idée de pouvoir faire en ligne une demande de procuration mais d’avoir l’obligation de se rendre dans un commissariat, une gendarmerie ou un tribunal d’instance pour pouvoir la valider ? Pourquoi peut-on a contrario tout faire en ligne pour l’inscription sur les listes électorales ? Pourquoi une Mairie peut vérifier une identité en ligne et pas un commissariat ? Arrêtons cette absurdité et allons au bout du processus en facilitant au maximum la possibilité d’utiliser la procuration pour faciliter le vote.

Quatrième solution : le vote à distance

Ce serait belle avancée de pouvoir voter de manière sécurisée à distance que cela soit par courrier ou par internet. Les Français de l’étranger ont d’ores et déjà cette possibilité lors des élections législatives (courrier et internet). En Allemagne 20% des votes se font par voie postale, idem en Espagne. En Estonie 43% des votes aux élections législatives de 2019 se sont fait par internet. On comprend les difficultés majeures de sécurisation et de fiabilité des votes (cyber attaque etc…). Mais rien ne semble insurmontable avec une mise en place d’une véritable identité numérique et d’une architecture de serveurs spécifiques et décentralisés. Mais attention ces possibilités de vote à distance doivent être toujours complémentaire du vote physique pour ne pas que la fracture numérique soit un obstacle à l’exercice démocratique pour tous les citoyens.  Pour en savoir plus su le vote à distance vous pouvez consulter ce rapport d’information du Sénat français.

Trouver les données électorales et sociologiques

On continue notre quête dans un monde sombre mais qui mène à la victoire alors accroche-toi !

Il est clair qu’on ne peut pas délivrer le même message à un électeur sans emploi vivant dans un quartier difficile qu’à un cadre supérieur vivant dans les quartiers aisés. Il est donc nécessaire de connaître parfaitement son territoire avant de commencer à faire campagne !

Un IRIS qu’es aquò ?

Afin de préparer la diffusion du recensement de la population de 1999, l’INSEE avait développé un découpage du territoire en mailles de taille homogène appelées IRIS2000. Un sigle qui signifiait « Îlots Regroupés pour l’Information Statistique » et qui faisait référence à la taille visée de 2 000 habitants par maille élémentaire.

Ces territoires permettent à l’INSEE de livrer des données à l’échelle infra-communale et donc te permette de connaître les tendances sociologiques dans chacun des quartiers de ta ville. Les IRIS ne correspondent pas ou peu aux bureaux électoraux des communes qu’ils recouvrent souvent partiellement. Il faut généralement croiser les données de plusieurs IRIS pour déterminer une tendance sur un bureau de vote.

Que faire de ces données ?

Tu peux superposer une carte de tes bureaux de vote à une carte des IRIS pour savoir de quels IRIS dépend un bureau de vote (et inversement).

Ainsi, tu sauras quels sont les profils sociologiques des personnes que tu rencontres en allant faire du porte-à-porte.

Si par exemple 85% des 15–24 ans sont sans emploi sur un IRIS, lorsque tu feras un porte-à-porte et qu’un jeune t’ouvrira sa porte, il est fort probable que la question de l’emploi l’intéresse énormément et qu’une intervention de ta part sur ce sujet attirera plus son attention.

Pour aller plus loin

Comparateur de territoires de l’INSEE : https://www.insee.fr/fr/statistiques/zones/1405599

Data Gouv : https://www.data.gouv.fr/fr/

Contour des Bureaux de vote en France (projet Cartelec) : 
http://cartelec.univ-rouen.fr/

Fonds de cartes des limites d’IRIS :
https://www.insee.fr/fr/information/2017372

Guillaume pour Tous Elus 🧔

______Tous Élus est un mouvement sans couleur politique qui forme gratuitement les citoyens à la démocratie locale.

🔑 Pour changer la démocratie, suis la formation en ligne et deviens toi-même élu.e ! Tu seras accompagné.e par un expert jusqu’aux municipales.

💪 Tu peux aussi nous rejoindre en tant que bénévole !

📅 Nous organisons également des formations physiques auprès des citoyens, rejoins-nous sur Facebook pour être au courant de nos événements.

Benjamin Durand

Benjamin Durand

Vous avez aimé cet article ?