Les moyens pour favoriser la participation des citoyens aux élections

Première solution : supprimer les bugs du site du service public !

Rien de plus frustrant et surtout démotivant de tomber sur une page « erreur technique inattendue » en essayant de se connecter sur le site de service en ligne électorale. Devant son caractère endémique les bénévoles de Tous Inscrits sont devenus experts en suppression des cookies, rafraichissement de pages et retour arrière. Mais le citoyen lambda, qui n’a pas ce retour d’expérience, lui peut se décourager. Alors s’il vous plait mesdames messieurs de l’administration et du gouvernement veuillez mettre les moyens pour fiabiliser ce service en ligne essentiel pour la démocratie

Deuxième solution : le changement automatique du bureau de vote en cas de déménagement

Imaginons que tu déménages et que tu le signales à une administration (CAF, Sécurité sociale, Impôt) ou que tu demandes un suivi de courrier à la Poste. Et là on t’écrit pour te proposer de changer automatiquement ton bureau de vote pour l’installer au plus près de chez toi. Tu pourrais accepter parce que franchement c’est vachement pratique ou refuser parce que t’adores ton ancien bureau de vote car c’est une bonne excuse pour venir dej chez maman un dimanche et de ramener ton linge.   Dans les deux cas franchement ce n’est pas de la balle ? Nous on trouve que si. Et les solutions techniques existent, il ne manque que la volonté politique !

 

Troisième solution : La procuration 100% en ligne

Franchement quelle est cette idée de pouvoir faire en ligne une demande de procuration mais d’avoir l’obligation de se rendre dans un commissariat, une gendarmerie ou un tribunal d’instance pour pouvoir la valider ? Pourquoi peut-on a contrario tout faire en ligne pour l’inscription sur les listes électorales ? Pourquoi une Mairie peut vérifier une identité en ligne et pas un commissariat ? Arrêtons cette absurdité et allons au bout du processus en facilitant au maximum la possibilité d’utiliser la procuration pour faciliter le vote.

Quatrième solution : le vote à distance

Ce serait belle avancée de pouvoir voter de manière sécurisée à distance que cela soit par courrier ou par internet. Les Français de l’étranger ont d’ores et déjà cette possibilité lors des élections législatives (courrier et internet). En Allemagne 20% des votes se font par voie postale, idem en Espagne. En Estonie 43% des votes aux élections législatives de 2019 se sont fait par internet. On comprend les difficultés majeures de sécurisation et de fiabilité des votes (cyber attaque etc…). Mais rien ne semble insurmontable avec une mise en place d’une véritable identité numérique et d’une architecture de serveurs spécifiques et décentralisés. Mais attention ces possibilités de vote à distance doivent être toujours complémentaire du vote physique pour ne pas que la fracture numérique soit un obstacle à l’exercice démocratique pour tous les citoyens.  Pour en savoir plus su le vote à distance vous pouvez consulter ce rapport d’information du Sénat français.

Maël est candidat à Roubaix, il raconte son parcours!

Maël Carmerlynck est tête de liste de En avant, Roubaix et nous raconte son histoire.

J’ai été déçu par sa politique et c’est pour cela que l’on se présente.

Qui es-tu, d’où viens tu Maël ?

J’ai 28 ans et je suis originaire du Nord à Hazebrouck. Roubaix est ma ville d’adoption. J’y suis arrivé pour le travail à mes 19 ans en 2012. Malgré les « on dit » à Roubaix, je m’y suis installé assez rapidement pour ne plus avoir à faire de route et cela fait maintenant 8 ans que j’y habite. Je suis entrepreneur et formateur dans le secteur informatique.

Quel a été le déclic pour te lancer dans la campagne municipale 2020?

J’ai soutenu le maire actuel M. Delbar élu LR en 2014 mais selon moi les militants ont été déçus par son mandat. Derrière une étiquette, il y a en principe des valeurs mais il a fait tout et son contraire pendant 2 ans. A Roubaix, il y a 47% de pauvreté et ça augmente alors que dans la métropole de Lille et ses alentours tous les taux baissent. Comment est-ce possible ?J’ai été déçu par sa politique et c’est pour cela que l’on se présente.

Quel est ton projet?

Notre programme donne priorité à l’emploi, la sécurité et la propreté !

L’emploi : Dans les quartiers populaires on nous demande des emplois, de passer du RSA à des emplois salariés ou d’ouvriers. Sans forcément passer par la case formation, il faut à tout prix, réimplanter des industries, des tpe-pme.

L’insécurité : On souhaite doubler le nombre de caméras de vidéosurveillance et rajouter de l’humain dans la ville comme en Belgique. Quand vous arrivez dans une nouvelle ville, vous êtes accueilli par des sortes de médiateurs de quartier ! J’aime beaucoup l’idée.

La propreté : Nous allons rétablir l’équité entre quartiers riches et pauvres en attribuant un manager de la propreté par quartier pour s’assurer de la bonne tenue de ceux-ci. Par ici pour le programme complet : https://www.enavantroubaix.fr/

Tous Elus, c’est un très bel outil pour se lancer.

Tu as suivi la formation de Tous Elus, est-ce que tu as une anecdote à nous partager ?

Tous Elus, c’est un très bel outil pour se lancer. J’ai appris des choses et surtout des chiffres que l’on doit connaitre obligatoirement !

Peux tu me dire quelque chose sur toi que les électeurs seraient surpris d’apprendre à ton sujet?

Les gens pensent que ceux qui s’engagent à droite, sont forcément aisés, des fils à papa ben moi non je suis fils d’ouvrier, mon père ne s’appelle pas Rothschild !

Si tu étais un personnage célèbre réel ou de fiction… Qui serais-tu?

Le général De Gaule car il avait des idées, c’était un grand homme !

Un conseil pour de futurs candidats ?

Il faut y aller peu importe les commérages si l’on a vraiment l’envie de faire changer les choses, c’est ma politique.

Une interview menée par Elodie Vassal 🌱

Benjamin Durand

Benjamin Durand

Vous avez aimé cet article ?