Les moyens pour favoriser la participation des citoyens aux Ă©lections

PremiĂšre solution : supprimer les bugs du site du service public !

Rien de plus frustrant et surtout dĂ©motivant de tomber sur une page « erreur technique inattendue » en essayant de se connecter sur le site de service en ligne Ă©lectorale. Devant son caractĂšre endĂ©mique les bĂ©nĂ©voles de Tous Inscrits sont devenus experts en suppression des cookies, rafraichissement de pages et retour arriĂšre. Mais le citoyen lambda, qui n’a pas ce retour d’expĂ©rience, lui peut se dĂ©courager. Alors s’il vous plait mesdames messieurs de l’administration et du gouvernement veuillez mettre les moyens pour fiabiliser ce service en ligne essentiel pour la dĂ©mocratie

DeuxiÚme solution : le changement automatique du bureau de vote en cas de déménagement

Imaginons que tu dĂ©mĂ©nages et que tu le signales Ă  une administration (CAF, SĂ©curitĂ© sociale, ImpĂŽt) ou que tu demandes un suivi de courrier Ă  la Poste. Et lĂ  on t’écrit pour te proposer de changer automatiquement ton bureau de vote pour l’installer au plus prĂšs de chez toi. Tu pourrais accepter parce que franchement c’est vachement pratique ou refuser parce que t’adores ton ancien bureau de vote car c’est une bonne excuse pour venir dej chez maman un dimanche et de ramener ton linge.   Dans les deux cas franchement ce n’est pas de la balle ? Nous on trouve que si. Et les solutions techniques existent, il ne manque que la volontĂ© politique !

 

TroisiĂšme solution : La procuration 100% en ligne

Franchement quelle est cette idĂ©e de pouvoir faire en ligne une demande de procuration mais d’avoir l’obligation de se rendre dans un commissariat, une gendarmerie ou un tribunal d’instance pour pouvoir la valider ? Pourquoi peut-on a contrario tout faire en ligne pour l’inscription sur les listes Ă©lectorales ? Pourquoi une Mairie peut vĂ©rifier une identitĂ© en ligne et pas un commissariat ? ArrĂȘtons cette absurditĂ© et allons au bout du processus en facilitant au maximum la possibilitĂ© d’utiliser la procuration pour faciliter le vote.

QuatriĂšme solution : le vote Ă  distance

Ce serait belle avancĂ©e de pouvoir voter de maniĂšre sĂ©curisĂ©e Ă  distance que cela soit par courrier ou par internet. Les Français de l’étranger ont d’ores et dĂ©jĂ  cette possibilitĂ© lors des Ă©lections lĂ©gislatives (courrier et internet). En Allemagne 20% des votes se font par voie postale, idem en Espagne. En Estonie 43% des votes aux Ă©lections lĂ©gislatives de 2019 se sont fait par internet. On comprend les difficultĂ©s majeures de sĂ©curisation et de fiabilitĂ© des votes (cyber attaque etc
). Mais rien ne semble insurmontable avec une mise en place d’une vĂ©ritable identitĂ© numĂ©rique et d’une architecture de serveurs spĂ©cifiques et dĂ©centralisĂ©s. Mais attention ces possibilitĂ©s de vote Ă  distance doivent ĂȘtre toujours complĂ©mentaire du vote physique pour ne pas que la fracture numĂ©rique soit un obstacle Ă  l’exercice dĂ©mocratique pour tous les citoyens.  Pour en savoir plus su le vote Ă  distance vous pouvez consulter ce rapport d’information du SĂ©nat français.

La capsule temporelle de Tous Elus est là🚀

“Cher moi, 
Regarde le chemin parcouru. Je suis fier de toi, tes convictions sont comme les miennes, intactes.”

La capsule temporelle de Tous Élus arrive pour vous, aux portes des Ă©lections municipales.

Tout au long de votre route, vous avez probablement eu des expĂ©riences, des joies, des doutes
 Et, depuis le jour oĂč vous vous ĂȘtes dit “Pourquoi pas moi” vous avez tenu bon.
On en a tous des doutes, vous, moi, et une multitude d’autres personnes comme nous. 
Aujourd’hui, l’un des freins à un engagement tel que le vître, c’est la vision de la politique que l’on peut avoir au travers des politiciens qui nous viennent à l’esprit sur le moment. Et malheureusement, dans bien des cas, ça n’est pas toujours trùs reluisant.
En pleine crise de la confiance politique, il n’est pas rare que certaines personnes n’osent pas prendre un tel engagement car ils craignent que la politique les change.

Dans leur esprit, un doute pointe, et si, et si c’était la politique qui changeait les gens. 
Et si c’était moi ?
Est-ce que je changerais moi aussi ?
Qu’en sera-t-il, de mon comportement, de ces idĂ©es que je porte aujourd’hui Ă  bout de bras et de mes valeurs aussi ?

A l’aube de l’aboutissement de vos efforts, nous vous invitons pour une expĂ©rience, celle de la capsule temporelle de Tous Élus. Alors que des lettres ouvertes germent partout, nous vous proposons de vous Ă©crire Ă  vous-mĂȘme. Dans une forme libre, vous pouvez vous interroger, vous encourager, vous confier Ă  vous mĂȘme vos joies, vos craintes mais aussi et surtout exprimer les engagements que vous prenez pour votre “vous futur”.

Ainsi, aprÚs les élections, lorsque 6 mois se seront écoulés, nous ouvrirons cette capsule pour vous remettre la lettre que vous vous aurez écrite et vous pourrez redécouvrir les mots que vous y avez consigné.

Elles seront lĂ  pour vous rappeler ces promesses que vous vous ĂȘtes faites. Elles vous prouveront Ă  vous, et Ă  tous ceux qui en douteraient, que la politique n’est pas la route vers l’oubli de ce que vous ĂȘtes.

Adressez-nous vos plus belles missives Ă  capsule-temporelle@touselus.fr !

Comment faire ?

Envoie nous un mail Ă  capsule-temporelle@touselus.fr avec ta lettre et ton adresse et on te la renverra en papier en septembre !

Etienne pour Tous Elus ⚓

Benjamin Durand

Benjamin Durand

Vous avez aimé cet article ?