Blog

« Tout le monde est légitime pour faire de la politique », Pierre Cazeneuve, Conseiller municipal à Saint-Cloud.
Élu-e de mon cœur

« Tout le monde est légitime pour faire de la politique », Pierre Cazeneuve, Conseiller municipal à Saint-Cloud.

Vendredi 29 Mars 2019. Après quelques semaines passées à accorder nos agendas, je vais enfin rencontrer Pierre. Nous nous retrouvons sur un toit du deuxième arrondissement, surplombant les bureaux de l’entreprise dans laquelle il travaille. Pierre m’accueille d’un ton ferme et chaleureux : il n’a que vingt-quatre ans, mais son expérience le précède. Il faut dire que depuis ses 18 ans, Pierre n’a pas chômé. Fasciné depuis son plus jeune âge par les personnages politiques et amoureux de sa ville de naissance, Saint-Cloud, il a décidé très tôt qu’il s’engagerait lui aussi pour son territoire. Et c’est chose faite depuis 2014, année où il fonda avec quelques camarades la liste Allons Enfants afin de se présenter aux municipales pour sa ville. Élu comme conseiller municipal depuis sa majorité, Pierre compte bien prouver l’importance de la jeunesse et du renouvellement au sein des instances de gouvernance. Conformément à son souhait, ce projet l’a dépassé puisqu’Allons Enfants, dont il a quitté la présidence, est désormais un parti à part entière et a présenté aux élections européennes une liste de jeunes de moins de trente ans.

L’élu de mon cœur, c’est une série d’interviews d’élu·es et de bénéficiaires de Tous Élus pour plonger au cœur des engagements politiques locaux.

Retrouvez la vidéo complète de l’interview ici, et quelques extraits retranscrits juste en dessous !

Avoir un travail en plus d’être élu, ça se fait ?

Ça dépend de la taille de la ville et du poste qu’on occupe, mais c’est tout à fait jouable d’avoir un job à plein temps et d’être élu. Et avant ça […] on était étudiants et ça se fait très bien.

Quel a été le déclic pour te présenter à la mairie ?

J’étais très attaché à ma ville, j’ai toujours eu envie de m’engager. Et quand à l’école on écrivait sur des petits papiers ce qu’on voulait faire plus tard, certains marquaient « Pompier » ou « Zidane », et moi je mettais président… et j’ai continué à l’écrire.

Peux-tu nous décrire un de tes proches que tu aimerais avoir comme maire et nous expliquer pourquoi ?

Le patron de ma boîte. Il vient de Limoges, et il ne pense pas du tout à lui, il pense d’abord à sa ville, […] au futur qu’il va donner aux jeunes de sa ville. Il est vraiment attaché à son territoire, et il a plein d’idées pour le défendre et le faire prospérer.

Si la politique était un film, quel serait-il et pourquoi ?

Ahahahah. Actuellement c’est forcément un troisième ou quatrième volet. On est à Taxi 5, avec le côté « on y est, on y reste ».

Mais idéalement ce serait « C’est arrivé près de chez vous ». Le rôle des élus municipaux a jamais été aussi important, et c’est par les élus locaux qu’il va pouvoir se recréer quelque chose d’un point de vue démocratique. C’est eux qui font vivre la ville : il faut les chérir ces gens là.

Un conseil pour un futur Maire ?

Tomber sur une majorité qui comprend qu’à l’échelle locale, dans 98% des villes, être de droite ou de gauche ça ne veut rien dire. Et être le porte-parole de ceux qui ont voté pour vous. C’est important d’être là et de challenger la majorité.

Qu’est-ce que tu aimerais avoir accompli en tant qu’élu ?

Quand on est arrivés, on avait que 18 ans et on avait un gros déficit de crédibilité. J’espère avoir convaincu le conseil municipal et toute la ville de l’importance d’avoir des jeunes élus et engagés. J’espère que de manière naturelle à Saint-Cloud, tous les gens qui monteront des listes auront des jeunes.

Qu’est ce qui empêche les jeunes de se présenter ?

Ce qui peut empêcher les jeunes de se présenter, c’est de croire qu’on est pas légitimes pour faire de la politique, et de ne pas trouver les bonnes personnes ou le bon groupe pour s’engager : c’est jamais une aventure individuelle.

Même si vous n’avez jamais voté, si vous avez des choses à proposer pour votre ville, présentez -vous. C’est pas difficile d’avoir des idées. La seule chose qui est compliquée, c’est de se dire : « Ok, maintenant j’y vais ».

Tout le monde est légitime pour faire de la politique, tout le monde doit en faire.

Pierre Cazeneuve

Conseiller municipal à Saint-Cloud.


Natalien, pour Tous Elus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.