Blog

Le rapport du GIEC 2021 est alarmiste
Blog

Le rapport du GIEC 2021 est alarmiste

Kesako : le Sommet de la Terre ?

Non ! Non ! Mot court interjeté à l’envie par les climato-sceptiques très influents pour nous imposer l’inaction. Mais la science les contredit, Les catastrophes naturelles les contredisent. Il est temps d’être réalistes parce que cet été, la planète brûle et un nouveau rapport du GIEC prévient …

Terre brulée

Quelques mots du rapport GIEC 2021

Le 9 août 2021, le GIEC publie son très attendu rapport : d’ici les 20 prochaines années la température augmentera de 1,5°C du fait de l’activité humaine. Oh la ! cela mérite bien un Sommet, où les dirigeants du monde entier pourront discuter des actions qu’ils devraient mener pour réduire l’émission des gaz à effet de serre. Si ce rapport explique le futur, la planète le présente.

La planète brûle et nous regardons de moins en moins ailleurs 

Jacques Chirac, ancien Président de la République Française, alertait déjà des effets dramatiques du comportement humain sur le réchauffement climatique lors du Sommet de la Terre le 2 septembre 2002. Dix-neuf ans plus tard la Terre boude :  

en 2021 la Turquie brûle…, en 2021 l’Algérie brûle…, en 2021 la Californie brûle… Le Var en France brûle. Plus de 180 000 départs de feu ont été recensés sur la planète Terre.

Les températures s’inversent !

Tout le monde connaît Oymyakon, cette ville de Sibérie où la température oscille entre -50°C et -68°C en hiver. Incroyable ! 

Cet été 2021, en Sibérie dans la région la plus froide du monde la température se rebelle, Et hop ! +48°C. Comme au Canada, dans la ville de Lytton au Nord de Vancouver, qui a été détruite à 90% par les flammes après cette épisode caniculaire. En l’espace de moins de 24 heures, 62 départs se sont produits dans cette Province. On ne peut que donner raison aux experts qui ont rédigé le rapport du GIEC 2021.

Nous sommes des hommes et femmes politiques

Si l’accord de Paris (2015) et les différents rapports du GIEC ne nous font guère frémir, la nature s’en charge, et même Poutine, le Président Russe, appelle à agir. Certains clament que les politiques environnementales sont décevantes, d’autres, notamment les industriels, y sont indifférents. La politique peut encore tout changer. En 1987, le protocole de Montréal ratifié par 24 pays pour bannir les gaz CFC (chlorofluorocarbures) endigua le phénomène communément appelé « trou de la couche d’ozone ». Bingo ! Notre peau leur dit merci : les cancers de la peau sont évités. Au 21ème  siècle une question pourtant se pose : sommes-nous à ce point résignés pour tolérer la destruction de nos habitats naturels ?

On réécrit toouut !!


Vous n’êtes peut-être pas allé au bout de l’article, parce que  c’est trop compliqué. On la refait à la cool.
Ben oui, il n’y a plus de Sommet de la Terre maintenant,  il y a des COP avec un numéro : la COP21, par exemple, a abouti à l’accord de Paris.
On  voulait dire que ça fait des années que des rapports annoncent que notre planète Terre ne va pas bien et que l’on n’a pas fait grand chose pour la soigner. Avant les catastrophes avaient lieu à Triffoullis-les-oies, depuis peu, elles sont de plus en plus fréquentes, ici, en Europe.

                                                                                            Roselyn (traductrice)

Pour aller plus loin : Rapport du Giec pdf

Mots-clés :

#GIEC #rechauffementclimatique #Var #rapportGIECpdf #Terre #SommetdelaTerre #Terrebrulée

Nous Tous Elus : valeurs

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.