Blog

« Il faut s’impliquer dans la politique locale, particulièrement […] dans une petite commune. Les répercussions se font sur tout le territoire » Pierre, 28 ans, candidat aux municipales 2020.
Élu-e de mon cœur

« Il faut s’impliquer dans la politique locale, particulièrement […] dans une petite commune. Les répercussions se font sur tout le territoire » Pierre, 28 ans, candidat aux municipales 2020.

Pierre Tacconi, 28 ans, est l’un des apprenti-élus de Tous Elus, ayant complété toutes les étapes de la formation en ligne. Nous avons eu la chance de le rencontrer physiquement lors du weekend de formation « La Relève » organisé à Strasbourg les 28 et 29 septembre derniers.

Pierre est originaire de Guénange, une petite commune Lorraine de 7000 habitants près de Thionville. Après des études d’ingénieur à Nancy, cet enthousiaste Lorrain décide de revenir vivre dans sa ville natale, par amour pour celle-ci. Pierre s’implique depuis de nombreuses années dans l’associatif et dans la vie de la commune de manière globale.

Aujourd’hui, Pierre est candidat tête de liste de la liste citoyenne “Osez Guénange”.

L’élu de mon cœur, c’est une série d’interviews d’élu·es et de bénéficiaires de Tous Élus pour plonger au cœur des engagements politiques locaux.

Quel a été ton déclic pour te présenter à la mairie ?

Le déclic pour me présenter est arrivé en 2 temps.

Dans un premier temps, je me suis toujours intéressé à la chose publique et je suis déjà très investi dans le monde associatif sportif et traditionnel local.
En 2014, j’ai été contacté pour figurer dans un projet municipal qui n’a finalement pas abouti. Mais le fait d’avoir été sollicité a été le premier déclic, et mon intérêt dans la politique locale  s’est concrétisé définitivement à ce moment-là.

Dans un deuxième temps, après la réélection du maire en place avec les mêmes personnes et une gestion identique sans donner de nouvelles perspectives, ni de nouvelles orientations pour les habitants, je me suis dit : la ville ne va pas dans le bon sens.

C’est à ce moment-là, qu’on a créé une association, “Guénangez-vous”, dont l’objectif est de communiquer et encourager les actions associatives dans la ville. Il y avait ce grand défaut de communication et de moins en moins d’actions en ce sens dans la commune.

“Guénangez-vous” communique sur ce qui fonctionne bien dans la ville, encourage les initiatives associatives et de citoyens, et enfin organise des actions comme par exemple les thés dansants créés lorsque le repas des anciens a été supprimé.

Quel est ton meilleur souvenir en tant qu’apprenti-élu/candidat ?

J’ai non pas un mais plusieurs souvenirs combinés.

Ça fait depuis mars 2019 que je fais du porte-à-porte à Guénange. A certaines portes, quelques-uns sont prudents, mais à la fin, lorsqu’ils voient qu’on les laisse réellement s’exprimer, ils nous remercient et nous félicitent. Lorsque ne serait-ce qu’une personne nous félicite, c’est le travail d’équipe de toute la semaine qui est récompensé. Ça me laisse des souvenirs et des sentiments très positifs. Les gens se rendent comptent que nous sommes réellement là pour eux

Pour toi, quelles sont les qualités indispensables d’un maire ?

Déjà, l’écoute active et positive. Il faut être vraiment à l’écoute des citoyens, de son équipe, de tout ce qu’il y a autour. Le maire doit être force d’initiative et pour l’être, il faut bien connaître son environnement et tout ce qui se passe dans et autour de la commune. Ça peut se faire notamment grâce à l’équipe qui l’entoure et ses initiatives sur le terrain.

Ensuite, l’honnêteté et la franchise sont indispensables. Il faut être capable de dire non, même si on sait qu’on peut potentiellement déplaire à la personne, et être capable d’expliquer ses choix et ses décisions.

Tu es élu en mars 2020. Quelle serait la première action que tu mettrais en place ?

La première sera de mettre en place une charte de transparence pour les élus locaux.

Ensuite, j’irais rencontrer tous les relais associatifs de la commune. L’objectif est d’encourager les initiatives locales pour faire rayonner la ville. C’est à mon sens par les associations et les services proposés qu’on arrivera à créer de l’engouement, redonner espoir et faire rayonner Guénange.

Qu’est-ce que tu aimerais avoir accompli en tant qu’élu ?

e voudrais redorer l’image de la ville à l’extérieur de ses murs. En effet, l’image donnée dans la presse est négative et peu glorieuse. J’aimerais que les habitants de Guénange soient contents de vivre à Guénange, et pas seulement de se contenter d’y habiter.

Selon toi, qu’est ce qui empêche les jeunes de se présenter ?

La difficulté c’est l’image qu’a la population sur les jeunes. On te dit “attends, tu auras le temps plus tard, ce n’est pas encore pour toi, tu es trop jeune”, alors qu’un jeune (et d’ailleurs n’importe quel citoyen) engagé et motivé, indépendamment de l’âge, peut se former, être extrêmement dynamique et compétent. C’est tout ce qu’on demande en tant qu’élu local : que chaque citoyen motivé et engagé puisse donner de son temps et mobiliser ses compétences au service des autres.

C’est pour ça que les jeunes ne s’impliquent pas sur la même échelle que les politiques traditionnels. On les voit sur d’autres formes d’engagements, notamment associatifs. Ils s’engagent mais pas de la même façon que nos aînés.

Je pense qu’il faut aller plus loin que l’engagement associatif : il faut s’impliquer dans la politique locale, particulièrement lorsqu’on vit dans une petite commune.
Dans les petites villes, faire de la politique au niveau local, c’est un engagement qui demande plus de temps que l’associatif mais les répercussions se font sur toute la commune et tout le territoire. Elles sont plus importantes, tu peux porter et concrétiser tes projets de manière beaucoup plus forte. Ce n’est pas la même échelle.

Une remarque pour conclure ?

Mener un projet municipal, c’est d’abord un dévouement pour et avec les habitants, c’est une équipe de tous âges et tous horizons pour agir et se mettre au service de la ville. C’est pour ça que c’est important de s’impliquer sur une commune. A notre échelle, nous n’allons pas changer la société française ou la région mais au niveau local, on peut tous avoir une influence.

Pierre Tacconi

Candidat aux élections municipales de 2020

Tiphany Hue, pour Tous Elus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.