Blog

Aux urnes citoyens citoyennes !
Blog Campagne

Aux urnes citoyens citoyennes !

Dans quelques mois les Français seront appelés aux urnes, Ils éliront le Président de la République Française et les député.e.s. Voter pour élire est un aspect réducteur du vote qu’impose le système français.

Un homme russe devant une urne de vote

Photo REUTERS/ Vitaly Nevar

Pourquoi élire ?

Une citation que l’on attribue à Jacques Elisée Reclus, géographe, militant anarchiste Français, a surgi sur les réseaux sociaux.

“Voter, c’est abdiquer ; nommer un ou plusieurs maîtres pour une période courte ou longue, c’est renoncer à sa propre souveraineté. Qu’il devienne monarque absolu, prince constitutionnel ou simplement mandataire muni d’une petite part de royauté, le candidat que vous portez au trône ou au fauteuil sera votre supérieur. Vous nommez des hommes qui sont au-dessus des lois, puisqu’ils se chargent de les rédiger et que leur mission est de vous faire obéir.”

Ce puissant syllabaire est revisité comme suit « Élire c’est abdiquer, voter c’est décider » ou encore « Élire c’est renoncer à voter ».  Préciser le sens des mots permet de comprendre l’impact de leur usage dans la vie publique et le type de société que l’on défend.

Élire c’est sélectionner le meilleur ou la meilleure d’une liste. Mais souvent, ce ne sont ni les compétences, ni le programme d’un candidat qui orientent son choix. Cela peut-être sa plastique : il est beau ou belle, il parle bien, son réseau, ses diplômes, etc.  Comme le laisse entendre Reclus, voter pour élire c’est élever un individu au grade de dieu ou de déesse. En France, une des conséquences se perçoit chez les parlementaires ; lesquels ne reflètent ni la diversité de points de vue, ni des origines ni de la diversité socio-éducative de la population.

L’abstention, l’autre conséquence

Entendre de plus en plus fréquemment ces mots qui expriment des maux : 

« Je ne vote pas, car je ne me sens pas représenté.e

« Je ne vote pas parce que cela ne sert à rien, c’est toujours les mêmes

« Je ne vote pas parce que j’ai mieux à faire

« Je ne vote pas, c’est mon choix

« Je ne vote pas parce que c’est ma façon de résister

 

Pierre Desproges, humoriste, s’exprimait ainsi : « je ne comprends pas qu’on laisse voter des gens qui se trompent tout le temps ; je ne participe pas à la démocratie, ». Peut-être aurait-il été plus enthousiasmé par un autre mode de scrutin.

Le jugement majoritaire

Pour pallier ce biais, le jugement majoritaire est défendu par Mieux voter.  Seul le candidat ayant obtenu le plus de suffrages sera nommé. Le bulletin permet d’évaluer tous les candidats grâce aux mêmes critères.  Selon la journaliste Paloma Moritz, c’est une façon de penser la construction d’une décision ensemble afin de trouver des points de rencontre.



On réécrit toouut !!

Voter c’est prendre des décisions en principe, et on peut voter pour plein de choses. Les Suisses votent beaucoup, pour plein de choses qui concernent leur vie de tous les jours. En France on vote moins, voilà c’est un constat. Souvent en France, on vote pour Élire quelqu’un. C’est peut-être pour ça que des gens qu’on appelle abstentionnistes, ne vont plus voter parce qu’ils pensent que ça ne va rien changer à leur vie.

 

                                                                                           Roselyn (traductrice)

Mots-clés : 

#Urnes #Voter #Vote #Elire #Election #Abstention

D’autres articles : 

15 septembre journée de la démocratie.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.