Blog

Au festival Empow’Her : l’émerveillement de Charlotte
Bénévoles Blog

Au festival Empow’Her : l’émerveillement de Charlotte

[ Episode 2/2 ]

…Charlotte était ravie d’avoir pu échanger avec Sandrine Rousseau.  Après son entrevue, elle allait enfin pouvoir se détendre. Requinquée, elle n’avait qu’un seul voeu : découvrir toutes les richesses du festival.

Panel de femmes au festival Empow'Her

Charlotte fait d’autres rencontres au festival

<< Dans les allées du festival Empow’Her, des femmes : entrepreneuses sociales, militantes, artistes… exposent leurs œuvres et leur militantisme. Dans leur voix s’entend leur déterminations. La bienveillance est de rigueur. Ce festival est époustouflant. 

Une conférence commence, je décide de m’y arrêter. Le thème : « Une femme présidente, un rêve bientôt réalité ».  Najat Vallaud-Belkacem est l’une des invitées. Sur l’estrade, il y a aussi Lumir Lapray, 28 ans, que j’ai rencontrée à Tous Élus. Elle annonce officiellement qu’elle se présente aux législatives ; applaudissements ! 

La journaliste Lauren Bastide et Hanieh Hadizadeh, co-créatrice du programme d’accompagnement des femmes en politique, expriment les difficultés des femmes d’être prises au sérieux en politique. Elles font le constat que la chose politique est encore très masculin.

«Etre une femme ce n’est pas suffisant.»

Des femmes se sont engagées en politique, par exemple Simon Veil. Pour réussir, il faut de la vertu, un engagement acharné. Même si tout cela reste insuffisant car sans travail de mobilisation, sans relais dans les sphères économique, académique, associative, la tâche s’avère difficile.  

La conférence se solde par l’intervention d’une jeune femme, la trentaine,  Anna Agueb-Porterie, qui se présente à la primaire populaire. Elle n’y connait rien en politique, mais, est préoccupée par les grands défis de notre société. Elle a décidé d’agir. 

Je trouve le message de cet conférence assez clair, il invite les femmes à s’engager en politique. 

«Femmes engageons-nous.»

Le soleil se couche en Seine-Saint-Denis, je suis contente d’être venue. >>

Sororité, écoféminisme, envie… Que de mots pour qualifier l’immense vent d’espoir que soulève la démarche de toutes ses femmes qui veulent prendre part à la transformation de la société. Elles y vont et elles ne s’en excuseront pas. 

On réécrit toouut !!

On se souvient que dans l’épisode 1, Charlotte fit le rencontre de Sandrine Rousseau. Après cet entretien, il était temps pour Charlotte de visiter les stands du festival. Il y avait plein de femmes. Des femmes artistes, créatrices qui montraient leurs ouvrages, et des femmes qui déambulaient s’émerveillant comme Charlotte. de toute cette inventivité. Et puis, ils y avait aussi les intellos, les engagées qui conversaient au micro de la journaliste Lauren Bastide. Empow’Her, un festival pour les femmes, par les femmes.

Mots-clés : 

#Sororité #Festival #Empowher # #TousElus #CitéFertile #Ecoféminisme #SandrineRousseau #LaurenBastide

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.