Blog

48 h chrono au festival You-F à Narrosse
Blog

48 h chrono au festival You-F à Narrosse

groupe de jeunes en plein débat

Assemblée des jeunes – photo de France stratégie 

Le 8 et 9 octobre, Johan et Tatiana ont participé à deux débats qui les laissèrent sur leur faim.

Débat 1 : Doit-on s’engager ?

<< Le vendredi, Tatiana et Johan, bien que sans préparation et étant arrivés à peine 10 minutes avant le début du débat, n’ont pas tremblé à l’idée d’aller affronter une foule en délire : un débat organisé par des lycéens (devant un public de lycéens) avec pour thème “Citoyens doit-on, tous, s’engager ?”

Côté spectateurs : on réduit l’idée de politique au vote, à “l’intelligence qu’il faut” pour être “capable de voter bien”. Ils comptent tous aller voter dès qu’ils auront 18 ans, mais personne ne voit l’intérêt de voter avant.

Ils sont d’accord pour dire qu’on ne les forme pas assez sur ces sujets. La notion même d’engagement a été dégagée très vite, en fait tout a tourné autour du vote. Donc un peu dommage parce qu’on voulait parler d’autre chose.>>

Débat 2 : Faut-il supprimer les élections ?

<< Le samedi, après un concert de folie sur le thème de bande organisée par Soso Maness, retour aux choses sérieuses avec l’Assemblée du futur et la grande question “Faut-il supprimer les élections ?

Débat très simplifié, difficile d’apporter de la nuance et d’aller au fond des sujets. Les élus présents ont fait montre d’une vision étriquée de la chose politique et des élections en elles-mêmes.

Peu de participants jeunes, peu de participants tout court. Ici encore, le constat que c’est un sujet sur lequel il est compliqué d’intéresser les gens.

De belles interventions toutefois de quelques personnes dans la salle, qui permettaient de dépasser un peu ces échanges pauvres.>>

En se basant sur les observations de nos deux compères, surpris par le peu de consistance des échanges, allons plus loin dans la réflexion et déterrons la hache de l’engagement.

Que dire de l’engagement des jeunes ?

Deux thématiques intéressantes qui semblent ne pas avoir eu un fort écho auprès des jeunes présents au festival You-F. Il serait cependant réducteur d’affirmer que les jeunes ne s’intéressent pas à la politique, parce que de toute façon la politique est partout. Le simple fait que ce festival existe est un acte politique. Le simple fait que quelques lycéens aient animé, participé à ces débats prouvent le contraire. Le nombre de présents n’était sans doute pas phénoménal, mais l’intérêt pour la chose politique est certain.

 

“Quand je serai grand je voudrais être vivant”. Ce sont les mots de Greta Thunberg écrits sur une pancarte lors de la manifestation, en février 2019 à Paris. Les jeunes lycéens vont dans la rue pour faire connaître leurs idées. Selon un rapport de 2014 de l’Afev (Association de la Fondation étudiante pour la Ville), 28% des jeunes sur les  500 interrogés ont déjà participé à une manifestation, 49% ont déjà signé des pétitions et 20% ont déjà fait grève.  



Les formes d’engagement des jeunes diffèrent de leurs aînés. Leur méfiance à l’égard des partis et syndicats vient essentiellement d’une incompréhension sur leur fonctionnement et leur utilité. En outre, ni l’école, ni la cellule familiale ne les préparent au monde politique. Il y a un désintérêt transmis en héritage, explique Céline Braconnier, professeure de sciences politiques.

On réécrit toouut !!

Qu’est-ce qu’un djeun ? On en parle beaucoup et bien souvent il n’a pas de visage. Il aime faire la fête, yep ! Il sait ce qu’il veut et a des idées, yep ! La politique l’intéresse mais pas celle institutionnalisée par des adultes has-been. Il désire être utile et s’engage ponctuellement. D’après Banque des territoires, les jeunes plébiscitent les Conseils de jeunes et souhaitent plus d’espaces d’explications sur la vie politique à l’école. 

                                                                                              Roselyn (traductrice)

Mots-clés :

#FestivalYouF #Narrosse #Afev #GretaThunberg #Jeunesetpolitique 

.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.